Hommage à Pierre Léonard

Pierre Léonard , ancien Président du Conseil Supérieur de la Marine Marchande et de l’Académie de Marine, est décédé il y a quelques jour, à l’âge de 91 ans. Ce grand fonctionnaire d’Etat disparaît au moment même où la pandémie oblige à s’interroger sur les industries stratégiques pour l’indépendance nationale. Cette réflexion, ce combat étaient les siens. Il s’est, en effet, battu toute sa vie pour préserver comme stratégique une flotte de commerce française.

Dans le livre « les grandes mutations de la marine marchande française » de Pierre Cassagnou, parue en 2002, livre qu’il a préfacé, Pierre Léonard évoque l’implication personnelle du Général de Gaulle sur les questions maritimes. Commentant la tenue le 23 septembre 1965 à l’Elysée sous la Présidence du Général de Gaulle d’un Conseil interministériel dédié aux questions maritimes; au cours duquel de Gaulle se prononce « en faveur d’une marine marchande puissante répondant aux besoins de l’économie nationale et aux intérêts du pays », Pierre Léonard écrit :  » Charles de Gaulle était un « shipping minded man« . Il pense que cette qualité est venue au Général de ce qu’il a compris que « la mise en oeuvre de l’arme blindée imposait un approvisionnement fort et régulier en hydrocarbures : le pétrolier était donc indispensable à la guerre moderne ». 

Cet hommage à Pierre Léonard est aussi l’expression d’une dette personnelle. C’est grâce à Pierre Léonard que s’est tenu en 1983 à Rochefort, à l’occasion du tricentenaire de la mort de Colbert, un grand colloque national sur l’actualité de la politique maritime de Colbert, présidé par Fernand Braudel en personne. Colloque qui a mis sur les rails le projet du Centre international de la Mer à la Corderie Royale de Rochefort.

Benedict Donnelly

2 réflexions sur « Hommage à Pierre Léonard »

  1. J’y étais !
    Quel bonheur de se remémorer ces moments exceptionnels grâce à Bénédict qui m’avait demandé, en point d’orgue à ce colloque, d’organiser un concert-spectacle Grand Siècle.
    Un casting de rêve, digne de Colbert
    Pour la musique beaucoup de musiciens promus à une brillante carrière, notamment Marc Minkowski encore jeune et talentueux bassoniste avant de fonder les Musiciens du Louvre. Il est aussi aujourd’hui le directeur de l’Opéra National de Bordeaux, Philippe Suzanne à la flûte traversière baroque et créateur du salon Musicora, etc…
    Pour le chant : Isabelle Poulenard, véritable star du baroque.
    Pour la danse : Marie-Geneviève Massé qui œuvre toujours au château de Versailles.
    En cet an de grâce MCMLXXXIII, florissaient de nouveaux grands ensembles que l’on dit maintenant « historiquement informés » et qui gardent toujours fougue et énergie créatrice.

    Michel Verschaeve

  2. Cet article est un bel hommage à Pierre LEONARD.

    Grand fonctionnaire effectivement, énarque, d’une discrétion et d’une réserve absolue, il a, dans l’ombre, beaucoup œuvré pour la mer, sans relâche défendu le rôle de l’Etat pour valoriser la mer et soutenu les initiatives en matière d’éducation maritime (DESS transport international Paris 1, Université Maritime Mondiale de Malmö, programme « young professional » à la CNUCED, soutiens à des étudiants étrangers, etc.).

    Je lui dois beaucoup dans ma vie professionnelle initiale. Il nous a quitté dans la même discrétion que celle qui animait son action. Mais la fidélité était aussi un autre de ses grands traits de caractère et, à ce titre, souhaitons que dans nos actions pour la mer, nous soyons fidèles à sa mémoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *