Mémoires de la Mer 2022 : les livres sélectionnés

  1. Arabaiana
    Auteur : Carmen Stephan, traduite par Camille Luscher et Alexandre Pateau Editions Chambon 2021

    Le récit inédit de la rencontre entre Orson Welles et un pêcheur brésilien, qui bouleversa la vie et l’œuvre du réalisateur de Citizen Kane.

    Hollywood, milieu des années 1990. Des bobines ayant appartenu à Orson Welles, et que l’on croyait perdues depuis longtemps, refont enfin surface. Ce qu’on y voit : les images incroyables de quatre pêcheurs du Nordeste brésilien qui, en 1941, construisent un radeau sur lequel ils prennent la mer pour porter au président du pays Ieurs revendications. Deux mille kilomètres à bord de leur jangada. Debout. Pieds nus. Sans carte, sans boussole. Ils s’appellent Jerônimo, Mané Preto, Tatà et, Ieur guide, Jacaré. Au terme d’une traversée de 61 jours, ils atteignent Rio de Janeiro, où ils sont accueillis en héros. Orson Welles, dont le film Citizen Kane vient de sortir au cinéma, décide de mettre en scène Ieur courageuse odyssée. Entre Jacaré et lui naît rapidement un respect mutuel, et le guide se met à appeler le cinéaste Arabaiana, du nom du poisson le plus noble qui nageait à l’époque le Iong des côtes du Nordeste. Mais, dès le début du tournage, Jacaré tombe par- dessus bord et disparaît dans les flots. Inspirée par cette histoire où le réel se mêle à la légende tragique, Carmen Stephan compose un roman puissamment poétique sur une expérience humaine hors du commun doublé d’une réflexion sur les fondements de l’authenticité, de la vérité et de la mise en scène.

  2. Au-delà de la mer
    Auteur : Paul Lynch traduit par Marine Boraso
    EDITIONS Albin Michel
    Traduction française en 2021

    « Muets de saisissement, Hector et lui regardent le monde se recomposer dans une magnificence de couleurs. Comme s’ils étaient les premiers à contempler des ciels pareils. Chacun commence à entrevoir la vérité de l’autre, à deviner qu’ils sont tous les deux pareillement démunis au cœur de la vérité des choses. Et qu’au sein d’une telle immensité, ce qu’un homme porte en son cœur n’a plus guère de poids. »

    Malgré l’annonce d’une tempête, Bolivar, un pêcheur sud-américain, convainc le jeune Hector de prendre la mer avec lui. Tous deux se retrouvent vite à la merci des éléments, prisonniers de l’immensité de l’océan Pacifique. Unis par cette terrifiante intimité forcée et sans issue, ils se heurtent aux limites de la foi et de l’espoir, à l’essence de la vie et de la mort, à Ieur propre conscience. Dans ce face-à-face d’une intensité spectaculaire, Paul Lynch explore la condition humaine avec une force digne d’Hemingway ou de Camus, et s’impose définitivement comme un virtuose des lettres irlandaises.

  3. Ultramarins
    Auteur : Mariette Navarro
    Quidam éditeur 2021

    « Ils commencent par là. Par la suspension. Ils mettent, pour la toute première fois, les deux pieds dans l’océan. Ils s’y glissent. A des milliers de kilomètres de toute plage.»

    A bord d’un cargo de marchandises qui traverse l’Atlantique, l’équipage décide un jour, d’un commun accord, de s’offrir une baignade en pleine mer, brèche clandestine dans le cours des choses. De cette baignade, à laquelle seule la commandante ne participe pas, naît un vertige qui contamine la suite du voyage. Le bateau n’est-il pas en train de prendre son indépendance ?

    Ultramarins sacre l’irruption du mystère dans la routine et l’ivresse de la dérive.

  4. L’imposture océanique
    Auteur : Catherine Le Gall
    EDITIONS La Découverte octobre 2021

    Depuis les années 2000, des ONG accusent les pêcheurs bretons de surpêche et de massacre des dauphins. Mais braquent-elles les projecteurs au bon endroit ? Les menaces qui pèsent sur les océans sont de natures multiples et elles ne cessent de croître : dérèglement climatique, invasion des plastiques, pollutions terrestres…

    Auxquelles s’ajoute l’appétit croissant des multinationales qui en convoitent les richesses, comme les minerais, le vent, les courants, la capacité à stocker le carbone, les génomes ou les baleines.

    Pour exploiter les mers, ces multinationales brandissent une solution miracle : l’« économie bleue ». Cette formule magique promet que l’on peut tirer profit des ressources maritimes tout en les préservant. Et oriente au passage les critiques vers le bouc émissaire de la pêche artisanale. Comme le montre Catherine Le Gall dans cet essai percutant, il s’agit là d’une redoutable imposture, élaborée par les multinationales et Ieurs lobbyistes. Son enquête révèle le rôle méconnu joué par trois armes de persuasion massive : les associations professionnelles transnationales, les fondations philanthropiques créées par des hommes d’affaires pour imposer leur vision dans les sommets climatiques, et les ONG nord-américaines pro-marché qui proposent de vendre et acheter la nature. Toutes préconisent de monétiser les ressources maritimes pour les « protéger », en vérité pour permettre leur pillage tous azimuts. Mais peut-on sauver les océans en faisant confiance au marché ?

  5. Le roi qui voulait voir la mer
    Auteur : Gérard de Cortanze
    Albin Michel Editions 2021

    Le 21 juin 1786, Louis XVI, qui n’a jamais voyagé, décide de se rendre à Cherbourg, contre l’avis de ses plus proches conseillers. Que compte-t-il rapporter de ce périple dans un territoire qu’on prétend hostile ? Pourquoi traverser ces terres où vivent encore des sorcières et plane le souvenir des invasions Vikings ?

    Roi lettré qui pratique couramment plusieurs langues, il sait tout des navires et des monstres marins. Il est capable de dresser la carte de l’expédition autour du monde de La Pérouse, mais n’a jamais embarqué, à trente-deux ans, sur un bateau ni vu la mer. Bouleversé par le spectacle de ces eaux déchaînées et de ce peuple qu’il découvre enfin, il se met à rêver à une société plus juste.

    Gérard de Cortanze nous propose un voyage échevelé et passionnant en terre normande, et nous fait découvrir un Louis XVI intime, humaniste, plus à l’aise avec les humbles que parmi ses courtisans : un Louis XVI comme on ne l’a encore jamais vu.

  6. A perte de vue LA MER GELÉE
    Auteur : François Garde
    Editions Paulsen 2021

    Parti de Marseille pour une expédition vers l’Atlantique nord, Pythéas découvrit bien au- delà de la Grande-Bretagne une île qu’il baptisa Thulé et fut le premier à rapporter que la mer pouvait geler. À son retour, il consigna ses travaux scientifiques en astronomie, géographie et océanographie dans un traité De l’Océan, qui fut abondamment commenté et copié pendant toute l’Antiquité. Aucune page de son œuvre n’a survécu.
    La plupart des commentateurs de l’Antiquité le traitèrent d’affabulateur, voire de menteur. Une mer gelée ? Quelle galéjade ! Son nom tomba dans l’oubli. Dans cette biographie imaginaire, François Garde réhabilite le marin, le Marseillais, l’astronome et le scientifique. Il retrace le destin d’un explorateur au temps d’Alexandre le Grand, et interroge le parcours d’un homme dont la vie fut guidée par la curiosité, la persévérance et la volonté de transmettre le savoir.

  7. Explorateur d’océans
    Auteur : Jean-Louis Etienne
    Editions Paulsen 2021

    Quand il voit la mer pour la première fois, Jean-Louis Étienne a 10 ans. Enfant, c’est la montagne qui hantait ses rêves de bravoure. Pourtant, quand il s’engage pour son service national c’est la Marine que le jeune médecin choisit. Puis, les rencontres et les embarquements s’enchaînent. Avec le père Jaouen qui emmène en mer de jeunes toxicomanes en rupture avec la société et leur dispense sa leçon d’humanité « Démerdez-vous pour être heureux ». Avec Alain Colas, puis à l’école du grand Éric Tabarly pour la course autour du monde, avant de mener ses propres expéditions et de construire Antarctica qu’il conduit en Antarctique, dans le Pacifique et l’océan Arctique.

    Aujourd’hui encore l’explorateur regarde vers la mer. Bientôt il mettra à l’eau Polar Pod, une plateforme océanique habitée, grâce à laquelle il dérivera dans le Courant Circumpolaire Antarctique pour explorer l’océan Austral encore méconnu. Jean-Louis Étienne est bien le plus marin des terriens. La mer est son champ d’exploration, d’investigation et de liberté. Une fois encore, en homme de terrain, Jean-Louis Étienne se fait passeur. Il nous aide à comprendre et nous rappelle à quel point il est nécessaire de préserver ces océans qui nourrissent les hommes et régulent le climat de la Terre.

  8. Artémise, une femme capitaine de vaisseaux dans l’Antiquité grecque
    Auteur : Violaine Sebelotte Cuchet
    Editions Fayard Paru mars 2022

    Pour les auditeurs d’Hérodote, il ne faisait pas de doute qu’Artémise, capitaine de vaisseaux qui s’était illustrée à Salamine au Ve siècle av. J.-C., avait effectivement participé à la célèbre bataille navale, elle qui avait dirigé la cité d’Halicarnasse et qui, bien que Grecque, avait été membre de l’état-major perse. Pour les historiens postérieurs, l’exploit d’Artémise est en revanche incroyable : comment des citoyens d’Halicarnasse auraient-ils pu accepter qu’une femme les gouverne et commande leurs navires ?

    À partir du cas singulier d’Artémise, Violaine Sebillotte Cuchet mène une vaste enquête. Elle dévoile le regard que les habitants des cités grecques portaient sur les femmes au pouvoir, les rapports de force qui organisaient alors les relations sociales, les manières de construire la masculinité, la féminité et l’altérité barbare. La vie d’Artémise, longtemps considérée comme exceptionnelle, s’éclaire ici des fragments de vie connus des autres femmes de l’Antiquité grecque, contre les stéréotypes construits au fil des siècles.

  9. A ISLANDE !
    Auteur : Ian Manook
    Editions Paulsen 2021

    En 1904, pendant la grande période de la pêche à la morue à Islande, le gouvernement français se prépare à Iégiférer sur la séparation des Églises et de l’État. La population est divisée par la future Ioi et le pouvoir reprend en main une marine trop longtemps laissée aux religieux. Mais est-ce pour le bien des hommes ? Dans ce contexte tendu, Marie Brouet, jeune infirmière bretonne à peine diplômée, se retrouve infirmière chef d’un hôpital français dans les fjords isolés de l’est de l’lslande. Loin des légendes bretonnes et des romans à la gloire de ces islandais, elle découvre les terribles conditions de vie des marins-pêcheurs, forçats d’une mer terrible.

    Ce roman, inspiré de faits réels, raconte l’arrivée de Marie Brouet sur cette île où rien ne sera comme elle l’imaginait. Dans un village nommé Bùdir, au fond du Faskrudsfjordur, vont se croiser les destins de Lequéré et Kerano, deux pêcheurs bretons, d’une institutrice islandaise et d’une religieuse danoise opposée à la jeune infirmière républicaine venue soignée les pauvres marins.

    Tous, sur cette terre sauvage et quasi déserte, cherchent un sens à leur sacrifice. Une histoire de marins et de pêche, un grand roman social au souffle islandais, au tout début du XXe Siècle.

  10. Les sirènes du Pacifique
    Auteur : Cédric Morgan
    Editions Mercure de France 2021

    « À deux cents mètres du rivage, la troupe dispersée commença de plonger. Tête en avant, comme des cormorans. Un court instant les jambes s’agitaient hors de l’eau, puis les pieds offraient brièvement Ieur dessous clair, deux mouettes blanches qui s’ébrouent, avant de s’enfoncer et disparaitre. Contempler de Ioin les allées et venues de Ieurs mamans au travail fascinait les fillettes. Yumi suivait des yeux les plongeuses qui refaisaient surface, une main brandissant, vertical, leur outil. Cette lame de fer terminée en crochet servait à attraper oursins et gastéropodes. »

    Yumi vit sur l’île Toshijima, au Japon. Sa mère est une omo. Cette activité consiste à plonger en apnée en eaux profondes pour recueillir ormeaux, huîtres et autres coquillages très prisés des Japonais. Dévolu aux femmes selon une tradition millénaire, ce métier dangereux Ieur confère une aura indéniable. Sur les traces de sa mère, Yumi veut donc devenir une anna respectée.

    Bientôt, Yumi rencontre l’amour en la personne de Ryo, l’instituteur : le bonheur semble à sa portée. Hélas, la Seconde Guerre mondiale éclate, Ryo est mobilisé et disparaît. Yumi doit se résoudre au mariage arrangé avec Hajime.

    À travers le destin de Yumi et son initiation au métier d’omo, Cédric Morgan propose aussi un tableau du Japon et de ses traumatismes : le départ des hommes à la guerre, la reddition humiliante, les non-dits autour des bombes atomiques, et l’entrée dans une certaine « modernité ».

  11. Des mots sur le globe
    Auteur : Armel Tripon et des enfants nantais
    Co-édition Association Neptune — Ville de Nantes 2021

    A l’occasion du Vendée Globe, Armel a embarqué dans son sillage seize classes nantaises, soit plus de trois cents enfants, invités à prendre part à son épopée. Ensemble, ils ont écrit, rêvé et raconté. Ils nous invitent à présent à nous immerger dans cette aventure, pour un voyage entre les mots et les imaginaires, à l’écoute d’un monde qu’ils ont parcouru pour nous.

    Cette correspondance est le fruit de ces instants vécus, partagés, imaginés, de ces regards croisés entre Armel Tripon et les enfants. Autant d’invitations au voyage et à la contemplation du monde. Avec les écoles Dervallières-Chézine, La Bottière, Les Batignolles, Alain Fournier.

  12. SURF, histoire d’une conquête
    Auteur : Jérémy Lemarié
    Editions Arkhé Collection Arkhé Poche Mars 2021

    Rien ne prédestinait le he’e nalu, la coutume ancestrale qui donnera naissance au surf, à s’épanouir au-delà des îles les plus reculées du Pacifique. Depuis la stupéfiante découverte d’Hawaï par le capitaine Cook à bord de La Résolution, jusqu’à son annexion par les États-Unis, les épidémies, la brutalité des colons et les guerres fratricides ont émaillé l’histoire de ces îles volcaniques. Leurs habitants ont été décimés et Ieur culture, unique au monde, en passe d’être réduite au silence.

    Ce livre retrace une odyssée qui commence avec le périlleux voyage des Polynésiens à travers le Grand Océan et la fondation de leurs premiers royaumes sur l’archipel. Vous y découvrirez que notre récente fascination pour la mer, le culte du corps et l’art de chevaucher les déferlantes sont autant d’héritages issus d’une culture entretenant des liens profonds avec son environnement. Bien plus tard, à travers Jack London et Duke Kahanamoku, Gilles Deleuze ou William Finnegan, une nouvelle philosophie va naître, avec ses récits initiatiques, ses mythes fondateurs et sa recherche éperdue d’une liberté née au creux des vagues.

    Jérémy Lemarié est maitre de conférences à l’université de Reims Champagne-Ardenne. Passionné de surf, il a vécu a Honolulu, Long Beach, San Diego et a enseigné à l’université d’Howai.

  13. Pyrate
    Auteur : Fabrice Chillet
    Bouclard Editions 2022

    Très tôt, dès l’âge de 14 ans, Pyrate a tranché. Son salut viendra de la mer. Il naviguera sur tout ce qui flotte, de la planche à voile au cargo. Plus qu’une promesse, un pacte. Pendant trente ans, Pyrate parcourt donc la mer dans tous ses états. Une vie d’aventures vécues depuis la rade de Brest jusqu’à l’Océan Indien. Une vie qui résonne comme l’accomplissement d’un destin. À lui seul, Pyrate convoque toutes les figures des héros mythiques de la mer, Nemo, Ulysse, Avery, Kurtz, Gilliat, Chien noir. Face à lui, un écrivain fasciné qui rencontre son personnage de fiction idéal. Une longue route d’écume, de rafales et de fureur.

  14. Penser la Méditerranée, hier et aujourd’hui
    Auteur : Colette Jourdain-Annequin et Paul Claval
    CNRS Editions 2022

    La Méditerranée… le bleu profond des anses et le rose des toits, le sol sombre des pentes et du vignoble, le vert cendré des oliviers et la flèche sombre des cyprès, les pierres sèches et les fontaines. La Méditerranée, c’est aussi Alger la Blanche, le blanc et le bleu de tant d’îles grecques, la vision minérale des « villes mortes » du Levant, le chant des norias, la couleur chaude des sables de l’Orient profond. Dans ce portrait à deux voix, celle d’une historien ne et celle d’un géographe, se dévoile ce monde méditerranéen et la façon dont il a été pensé, façonné et sans cesse réinventé par les Anciens, les Modernes et nos contemporains. La Méditerranée, multiple et diverse, est pourtant marquée par une étonnante unité, très tôt ressentie. Comment expliquer cette conscience aiguë d’un espace, d’un milieu particulier — cette « méditerranéité » ?

    Colette Jourdain-Annequin et Paul Claval retracent la manière dont les Grecs, les Romains puis les botanistes, géographes, artistes ou historiens ont perçu cette mer intérieure, en s’appuyant sur le climat, les paysages, les mythes, la cartographie, les langues, les religions, les savoir-faire ou les genres de vie partagés. Le Xixe Siècle a été en cela un puissant vecteur de l’idéalisation de ce territoire, avant que Braudel ne pose les bases de toute étude sur le sujet. C’est un espace unifié par des traits largement partagés, mais aussi un lieu d’échange complexe fait de conflits ou de rivalités, qui ressort de cette étude.

  15. Eloge de la baleine
    Auteur : Camille Brunel
    Payot et Rivages Editions 2022

    La baleine, dans l’imaginaire collectif, évoque bien souvent Moby Dick, Jonas dans la Bible ou Monstro dans Pinocchio. Et quand on nous parle de « cétacé », on pense aussitôt à Sauvez Willy ou Flipper le dauphin.

    Camille Brunel jette un regard nouveau sur ces habitants du vaste monde aquatique, dotés d’une intelligence prodigieuse, d’une empathie surdéveloppée et d’une puissance colossale — on ne peut qu’user de superlatifs pour tenter de représenter ces géants des mers !

    L’auteur puise ici dans différentes formes d’art comme la littérature et le cinéma, dans les connaissances scientifiques et historiques, ou encore dans ses propres expériences. Il livre ainsi un texte engagé sur la personnalité quasi mythique de la baleine, sur l’importance de préserver cet être mystérieux et même de s’en inspirer.