Edward Hopper du 26 janvier au 17 mai 2020 à Bâle à la Fondation Beyeler

Du 26 janvier au 17 mai 2020 à Bâle à la Fondation Beyeler

Edward Hopper (1882-1967). Paysages de l’Amérique

« Une des plus belles salles de l’exposition (choisie pour résonner avec le bassin à l’extérieur de la vaste baie vitrée) est celle consacrée à la voile. Que ce soient des phares solitaires dressés contre la mer ou le ciel, ou des voiliers surfant la vague (on s’amusera de voir que les deux voiliers au premier plan de Lee Shore, 1941 sont soumis à deux vents contraires), Hopper s’est toujours attaché aux motifs nautiques et nous embarque aisément »

Elisabeth Hopkins dans l’Agora des arts

Précision d’Olivier Le Carrer, journaliste et écrivain : « Je me permets une remarque de « voileux » sur le commentaire d’Elisabeth Hopkins pour l’exposition Hopper : non, les deux voiliers de Lee Shore ne sont pas « soumis à deux vents contraires »… Ils sont bien en route normale au louvoyage, l’un bâbord amure, l’autre tribord, mais avec le même vent. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *