« Underwater » de William Eubank

 « Un film de monstre, un film d’angoisse, un film d’horreur…  à 10 000 mètres sous la surface »

Ecran Large

« Le réalisateur était obsédé par l’idée que l’on ne connaît que très peu de chose de ce qui se vit dans les profondeurs de l’océan »

Une productice du film.

« Il pourrait y avoir n’importe quoi au fond de l’océan. Dès que l’on est au fond de l’eau, on ne maîtrise plus la situation. On ne peut plus respirer. Il fait très sombre et plus on descend, plus ça devient étrange »

Vincent Cassel, cité par Thierry Gandillot dans les Echos du 8 janvier 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *